Rechercher

Le webmaster vous demande de l'excuser, il avait pris une réunion des référents des groupes d'appui pour une réunion plèniere !!! Ainsi, ceux et celles qui ne sont pas référents pourront continuer à vaquer à leurs occupations, et attendre des nouvelles que nos référents nous communiqueront !

 

 

Réunion des référents des groupes d'appui de la France Insoumise du Gers,

 

mardi 27 juin - 19 heures

 

Vous êtes vivement invités à participer à la réunion de la FI 32

le Mardi 27 Juin à 19h,

salle du boulodrome d'Auch 

Ordre du Jour:

-mises au point de la communication entre nous, dont les adresses mail. 

-CR de la réunion du 23 Juin (Front social) à Auch. Commentaires et amendements au sujet du texte initial. Vote.

-Echanges concernant le devenir de la FI, harmonisation des actions futures, participation aux évènements: propositions, discussions.

-Questions diverses.

-Rafraîchissements variés et petites douceurs en complément...

Amitiés insoumises,

 

Pour atteindre à temps la salle de réunion :

Notre communiqué, ni tronqué ni détourné ! cela a le mérite d'être signalé !

 

2017-06-17_17h50_08.jpg

et aussi cela  (mais ici le PS fait n'importe quoi ....):

2017-06-17_14h22_35.jpg

 

 

Communiqué de la φ - 1ère circonscription du Gers

 

Cher-es ami-es,

 

Il est maintenant temps pour nous de faire le bilan et de tirer les perspectives de cette campagne.


Nous tenons tout d’abord à vous remercier, vous qui avez contribué à son animation. Soyons fiers d’avoir fait connaître notre programme « L’Avenir En Commun ».
Merci aux groupes d’appui qui se sont révélés si efficaces et qu’il est primordial de renforcer. Que ceux qui n’en font pas encore partie nous rejoignent, la France Insoumise est un mouvement dans lequel chacun peut trouver sa place.

 

Nous avons toujours en tête nos objectifs :
- La lutte contre la précarisation des services publics, dont le saccage de l’hôpital public et des services d’urgence, mettent en danger la vie de la population.
- Le développement de l’agriculture biologique, la préservation de la ressource en eau, la réduction drastique des déchets, toutes actions créatrices d’emplois non délocalisables et respectueuses de la santé publique et de la biodiversité.
- L’implication des citoyens dans les décisions publiques qui impactent leur vie quotidienne et qui permettra leur réconciliation avec la politique, la gestion de la cité.

 

Dans le Gers, nous sommes la force politique qui peut favoriser l’émergence d’une vraie gauche, derrière un conglomérat dénommé En Marche, qui va être rapidement placé devant ses contradictions.

 

Nous n’avons aucun espoir dans la gouvernance de M Macron, dont l’arrivée au pouvoir a été favorisée par le gouvernement PS.
Aussi, il reste deux candidats : un candidat macronien, véritable OVNI, élu sans aucun travail de terrain et un candidat macrono-compatible.

Aucun des deux programmes ne correspond à celui de la France Insoumise.
A vous de décider.

 

Pascal PENETRO, Sophie BUYS

Vous pourrez constater qu'à la lecture de ce communiqué du Cercle des Citoyens 32, les impétrants, sollicitant vos suffrages n'en sont pas dignes !
Tout du moins, c'est l'opinion du signataire,

Humbert

 

ps: les mises en caractères gras sont du fait d'Humbert, pas du communiqué !

 

Cercle des Citoyens 32 Débat(s) Législatives: Leçons à retenir !


La vocation du Cercle est de favoriser l'information et le concertation citoyenne. Le débat public contradictoire est son principal outil. Ce type de débat dérange car il est ouvert à tous et prend à contre pied les habituelles réunions consensuelles avec buffet ou autres douceurs.
Le C des C 32, conformément à son rôle, se doit de faire part aux électeurs des enseignements tirés des élections en cours.
Lors de l'organisation du débat du 31 mai à Mirande, il a dû faire face avec fermeté aux caprices du candidat PS et surtout de son suppléant. Deux postures interrogent  : leur refus stratégique de ne pas participer  d'abord,  et  surtout,  constatant  leur  marginalisation  à  deux  jours  du  débat,  la  subite exigence autoritaire d'être réintégrés au groupe des débatteurs. Nous avons à ce moment là entendu puis  lu  toutes  les  intolérables  formules  propres  aux  notables  depuis  trop  longtemps  installés  au pouvoir. Ils ne peuvent imaginer et tolérer que des citoyens ordinaires prennent seuls des initiatives les impliquant et osent leur dire NON quand il ne faut pas dire OUI. Des réactions digne d'un temps bien lointain et qui flirtent aujourd'hui avec l'indescence ! A décharge, nous devons dire que des excuses et des regrets ont été exprimés par la suite... Nous les acceptons.


Pour la tentative d'organisation du débat de l'entre deux tours, qui, vu le manque d'anticipation de notre part, s'est révélée matériellement impossible, c'est En Marche qui nous a présenté un visage inédit. Nous savions l'inexpérience politique avouée publiquement le 31 mai par le candidat de la première  circonscription.  En  fait,  cette  fraîcheur,  ce  renouvellement  pouvaient  être  rassurants, surtout  au  regard  de  ce  qui  est  écrit  plus  haut.  Mais  notre  surprise  fut  grande  lorsque,  sorti  de l'ombre,  un  jeune  conseiller  formaté  Sciences  Politiques  est  venu  nous  faire  la  leçon.  C'est  une première pour le vieux C des C 32. Ce jeune homme, détenteur de la vérité, voulait avec autorité nous dicter la marche à suivre, bien sûr la plus favorable à son poulain, et aussi le contenu du débat que nous envisagions pour vendredi. Consignes qui en suivant nous ont été écrites par le candidat lui-même.  Est-ce  cela  l'impulsion,  le  vent  nouveau  d'EM ?  Des  candidats  « neufs »  pour  nos campagnes mais étroitement drivés par l'intellingentsia estampillée Sc Po, ENA ou autres Ecoles, et chargée de civiliser enfin nos piètres départements ruraux. Ca mérite réflexion !
Quels que soient les deux élus pour le Gers dimanche soir, qu'ils sachent qu'ils pourront ou devront compter avec le Cercle des Citoyens 32 pour instaurer une relation nouvelle avec les gersois, pour leur rendre des comptes et pour prendre en considèration leurs suggestions. Elémentaire dans une vraie démocratie !


René Castagnon pour le Cercle des Citoyens 32

Pascal PENETRO                              Sophie BUYS

Lieu dit Cailloux                              18, rue Leconte de Lisle

32130 Labastide Savès                   32000 AUCH

 

Monsieur le Préfet du Gers

3 place du Préfet Erignac

32000 AUCH

Labastide Savès, le 7 juin 2017

Polyclinique de Gascogne

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous avons été sollicités par les soignants de la Polyclinique de Gascogne, inquiets des menaces de fermeture de cet établissement envisagée par le groupe propriétaire ELSAN.

Nonobstant les questions de rentabilité, le problème se pose pour les Gersois.e.s de la prise en charge territoriale de pathologies porteuses d'un risque vital.

En effet, la permanence des soins dans les spécialités d'Ophtalmologie, d'ORL, et de chirurgie vasculaire dévolue à la Polyclinique de Gascogne, n'est plus assurée et ceci déjà depuis plusieurs mois, mettant en danger la population.

Cette situation s'aggraverait avec la fermeture de la clinique en ce qui concerne la spécialité d'Urologie.

 

Dans ces conditions, il semble donc peu pertinent de faire reposer la permanence des soins pour ces spécialités sur un établissement privé à objectif de rentabilité et dont la viabilité n'est pas assurée. Par ailleurs, la suppression d'une centaine d'emplois est humainement et économiquement catastrophique pour un département rural peu peuplé comme le Gers.

 

L'État, par l'intermédiaire de ses représentants, l'ARS et le Préfet, garant d'un accès aux soins équitable sur l'ensemble du territoire, doit se saisir rapidement de ce dossier de façon à mettre fin à cette situation à risque, mais aussi pour anticiper son éventuelle aggravation.

La résolution de ce problème de santé publique repose sur le transfert des spécialités chirurgicales de la polyclinique de Gascogne vers le Centre Hospitalier d'Auch en Gascogne, avec une intégration du personnel de la clinique dans cet établissement public.

Ce transfert ne pourra se faire qu'avec l'aide de l'ARS dans la mesure où il est contingent de travaux d'agrandissement, en particulier du bloc opératoire et du service de chirurgie ambulatoire au niveau du CHG. Cette intégration sera ainsi le préalable indispensable à la sécurisation du parcours de soins des patient.e.s dans le Gers.

Ne doutant pas que cette situation sera réglée au plus vite par vos services, au bénéfice des Gersois, nous vous prions d'accepter, Monsieur le Préfet, l'expression de notre haute considération,

Pour la France Insoumise, les candidats de la 1ère circonscription du Gers,

Pascal PENETRO                                                                        Sophie BUYS

 

Lettre identique envoyée à Madame la Directrice ARS Occitanie - Toulouse