Rechercher

    • 7 MARS 2017 

PAR JULIEN MILANESI

planificationNotre société n’a pas d’avenir pacifique sans un programme économique qui traite simultanément, et rapidement, le chômage de masse et la crise écologique. Voilà pour moi, au risque d’être trivialement économiste, l’enjeu des élections à venir. Ce programme existe, il a fait depuis des années l’objet de travaux scientifiques qui en attestent la faisabilité, c’est celui de la transition écologique. Il ne reste qu’à le mettre au pouvoir, mais pris en otage par la cinquième république et victimes du complexe de Stockholm, nous ne voyons que des hommes et oublions les idées. Parce qu’il contient le programme de transition écologique le plus cohérent, j’ai choisi de soutenir le projet de la France insoumise porté par JL Mélenchon. Explications.

Je n’ai pas vraiment l’âme d’un supporter, et à vrai dire, je me garde généralement de mettre trop d’espoir dans les élections. Le tournage du film « L’intérêt général et moi », où nous avons rencontré ces dernières années nombre d’élus de tous bords, n’a d’ailleurs fait que renforcer ce sentiment ; celui, pour aller vite, d’un système politique bloqué, confisqué, et dont il ne fallait rien attendre tant qu’il ne serait pas largement renouvelé. Ce n’est donc pas sans réserve que j’entame ce billet défendant le programme porté par quelqu’un qui est dans le circuit politique depuis 40 ans, en l’occurrence Jean-Luc Mélenchon.

                Mais c’est bien de programme, de contenu, dont je souhaiterais parler ici, dans un moment où les affaires et les débats sur les alliances l’emportent sur le débat de fond. Il y a pourtant matière à discussion, nous avons en effet rarement vu des options aussi claires et divergentes s’offrir à nos suffrages. Il faut dire que le contexte s’y prête, la crise économique issue de la crise financière des subprimes est en train de faire éclater une société déjà très affaiblie par 30 ans de chômage de masse. Au-delà de l’enchaînement tragique et bien connu qui a vu se succéder depuis 2008 crise financière, crise économique, crise sociale et crise politique, nous vivons actuellement l’effondrement d’un modèle économique construit depuis les années 80 sur le développement du secteur financier, la mondialisation et la libéralisation tout azimut des marchés. L’enjeu de cette élection est donc, excusez du peu, de trouver un nouveau modèle économique pour les décennies à venir qui nous fasse sortir de la crise sociale (donc créateur d’emploi) et qui résolve (autre joyeuseté du moment) la crise écologique qui met notre survie en danger. Un modèle qui soit également porteur d’un espoir et d’une énergie collective à même d’enrayer la logique d’affrontement violent vers laquelle nous glissons.

                C’est un récit de ce futur économique et de la façon dont on peut le mettre en œuvre que doivent porter les candidats. Nous sommes plutôt chanceux, le choix est large, commençons par un court inventaire avant de voir pourquoi le programme de transition écologique porté par le mouvement de la France Insoumise est, à mon sens, le plus convaincant.

Quels futurs nous propose-t-on?

Lire la suite sur le blog de Julien Milanesi