Rechercher

Pascal PENETRO                              Sophie BUYS

Lieu dit Cailloux                              18, rue Leconte de Lisle

32130 Labastide Savès                   32000 AUCH

 

Monsieur le Préfet du Gers

3 place du Préfet Erignac

32000 AUCH

Labastide Savès, le 7 juin 2017

Polyclinique de Gascogne

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous avons été sollicités par les soignants de la Polyclinique de Gascogne, inquiets des menaces de fermeture de cet établissement envisagée par le groupe propriétaire ELSAN.

Nonobstant les questions de rentabilité, le problème se pose pour les Gersois.e.s de la prise en charge territoriale de pathologies porteuses d'un risque vital.

En effet, la permanence des soins dans les spécialités d'Ophtalmologie, d'ORL, et de chirurgie vasculaire dévolue à la Polyclinique de Gascogne, n'est plus assurée et ceci déjà depuis plusieurs mois, mettant en danger la population.

Cette situation s'aggraverait avec la fermeture de la clinique en ce qui concerne la spécialité d'Urologie.

 

Dans ces conditions, il semble donc peu pertinent de faire reposer la permanence des soins pour ces spécialités sur un établissement privé à objectif de rentabilité et dont la viabilité n'est pas assurée. Par ailleurs, la suppression d'une centaine d'emplois est humainement et économiquement catastrophique pour un département rural peu peuplé comme le Gers.

 

L'État, par l'intermédiaire de ses représentants, l'ARS et le Préfet, garant d'un accès aux soins équitable sur l'ensemble du territoire, doit se saisir rapidement de ce dossier de façon à mettre fin à cette situation à risque, mais aussi pour anticiper son éventuelle aggravation.

La résolution de ce problème de santé publique repose sur le transfert des spécialités chirurgicales de la polyclinique de Gascogne vers le Centre Hospitalier d'Auch en Gascogne, avec une intégration du personnel de la clinique dans cet établissement public.

Ce transfert ne pourra se faire qu'avec l'aide de l'ARS dans la mesure où il est contingent de travaux d'agrandissement, en particulier du bloc opératoire et du service de chirurgie ambulatoire au niveau du CHG. Cette intégration sera ainsi le préalable indispensable à la sécurisation du parcours de soins des patient.e.s dans le Gers.

Ne doutant pas que cette situation sera réglée au plus vite par vos services, au bénéfice des Gersois, nous vous prions d'accepter, Monsieur le Préfet, l'expression de notre haute considération,

Pour la France Insoumise, les candidats de la 1ère circonscription du Gers,

Pascal PENETRO                                                                        Sophie BUYS

 

Lettre identique envoyée à Madame la Directrice ARS Occitanie - Toulouse